samedi 4 août 2012

la promesse

 
 écrit en réponse à la consigne #205  du défi du samedi


les autres textes sont
 
 C'était un soir d'orage, Mini Zigmund marchait seul sous le ciel noir (et en broyait un peu aussi) .
Il se souvenait de la promesse faite à son grand père. Avec sa soeur Nanazig et ses deux cousins encore petits, il  avait renouvelé solennellement le serment devant son père et son oncle. 
Mais il était l'ainé, les autres étaient bien trop jeunes pour honorer leur parole.
Mini Zig arriva devant la porte et regarda la serrure. Dans sa main il serrait la clef rouillée pour ne pas trembler.
Il ne pouvait plus reculer...
Il se demanda pourquoi la promesse avait sauté la génération de son père et de son oncle.
Il comprit en voyant la Table :  sur une feuille A4  protégée dans un cadre de verre  il lut les dernières consignes de son grand père écrites au stylo à calligraphie :
                    mon cher petit,
  Tu es l'ainé de mes petits enfants, c'est donc à toi qu'est donnée la Clef . 
 Celle qui conduit à cette Table qui fut, tu le sais,  à la fois  ma raison de vivre et mon désespoir.  Ton père et ton oncle ont promis de ne rien toucher et de transporter la Table telle quelle dans cette pièce.
Seuls "Mémaile "I  II III ... etc (les ordis) ont été gardés à part.
Je sais que tu auras un choc en voyant cet amoncellement de papiers.
Aie le courage que  ni Gabrielle, ni ton père, ni ton oncle, ni moi même n'avons su avoir : BALANCE MOI TOUT  CA AU FEU !
Ne garde rien , ne lis pas, si tu lis, tu es perdu : tu n'auras pas le courage de jeter et tu devras transmettre la clef à tes petits enfants.   
Ta récompense sera cette table,  qui une fois vide  sert aussi à recevoir les amis. 
Vas y ! ne me déçois pas ...
Un petite allumette pour toi un grand ouf pour toute la famille ! 
z

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

c'est à vous de réagir ....